Poudlard, 15 ans après

Venez incarner un personnage de votre choix 15 ans après la mort de Voldemort
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sheren Blenk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sheren Blenk
joue souvent
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 28
Année d'étude/Emploi : Moldu coincé
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Sheren Blenk   Sam 20 Oct - 0:48

Nom(s): Blenk

Prénom(s) : Sheren

Année d'étude: Terminale L

Age : 17 ans

Orientation sexuelle ... Sheren n'est pas très sûr en fait. Il s'aime lui-même, vous voyez. Et comme il est un homme, il s'accorde à dire qu'il est homosexuel. Quelle logique, hein !

Groupe Sanguin : O+

Théoriquement Moldu

Histoire :

Sheren est né dans un petit patelin au sud de la Normandie. Ceci dit, il n'y a passé que trois mois puisque ses parents, contraints et forcés, durent s'exiler à peine quelques temps après sa naissance. Sheren a une histoire assez sombre et décousue, en réalité. Ses parents, visiblements recherchés par la police pour une raison qui lui était inconnue, s'installèrent dans une chaumière froide situé en plein milieu d'une forêt. Sheren serait incapable de dire où exactement. Tout ce dont il se rapelle, c'est de la nature glacée des pierres au sol, des escaliers en colimaçon trop long et hauts, de ses vêtements riches et à cette absence de personne, autour de lui, à qui les montrer.

Sheren se souvient aussi de la scène qui mit fin à sa vie de reclue. Des personnes, armées, étaient entrées dans leur logis, sans même frapper. Oscar Blenk, son père, tentait alors vainement de sauver sa femme, pas même inquiet pour leur enfant de 7 ans et demi. Il y avait eu un coup de feu. Avec du recul, Sheren en déduisit que ce premier coup de feu avait été celui qui avait tué son père, provoquant la suite de ses péripéties. Aussitôt son géniteur mort, sa mère, Amanda Blenk avait tiré sur son fils avant de s'ôter elle même la vie.

Glauque, n'est-ce pas ?

Sheren y repense parfois avec nostalgie, se demandant comment les choses auraient été si ses parents avaient été normaux. Ou du moins à la limite de la "normalité". C'est à dire "autre chose que deux frappas-dingues visiblement suicidaires".

L'enfant s'était réveillé sur un lit d'hopital, personne ne prenant la peine de lui annoncer le décès de ses parents. Les médecins semblaient le détailler avec un dédain évident, maugréant ensemble au sujet d'un enfant qui aurait mieux fait de mourir. Lui, peut être ?

Plus tard, après avoir été placé dans une sorte d'institut étrange, Sheren comprendra les évènements de ce jour là. La balle l'avait manqué, le laissant en vie et aux mains de personnes n'ayant aucune idée de quoi faire d'un enfant. Finalement, dans un acces de bonté, c'est sa grand mère qui l'acceuillit avec elle.

Une générosité dont il avait amplement profité. La vielle femme, semblant craindre qu'il devienne comme ses "filous de parents" avaient fait en sorte de lui donner une éducation décente et strice. Politesse, obéissance... hypocrisie. Plaire aux gens, redorer la famille Blenk, étudier... Jusqu'à le mettre dans un pensionnat plus étrange encore que le premier.

Jusqu'à le mettre dans une école d'Art... une belle école certes, mais quand même.
Est-ce qu'il a l'air d'un artiste ?
Sculpter des petites bonhommes avec du Chewing Gum fait il de lui un futur sculpteur ?

Est-ce que je vous ai dit que Sheren se moquait de tout ça ?
Il ne savait pas du tout ce qu'il faisait là, vraiment...

Bref. Sheren est donc allé à Dali, où il a retrouvé deux personnes liées à son passé. Un joyeux luron du nom de Taokin Miharu, et un "ancien ami" se faisant appeller Duo Maxwell. Autant vous dire que Sheren n'était pas ravi de ces retrouvailles. Pour preuve, le premier semble trouver très amusant de l'embrasser brusquement à tous moments, de le noyer sous des flots de paroles et de le coller honteusement en jurant qu'il est son meilleur ami. Tandis que le second... a juste tenté de le tuer. Vraiment. Sheren n'était pas spécialement ravi de ces retrouvailles, mais alors PAS DU TOUT.

Les choses se sont dégradées à une vitesse proprement hallucinante. D'abord, sa relation avec Duo a tournée au niais ( Ohhh l'amour...) puis au vinaigre. Tandis que Taokin, lui, s'est juste révélé être un joyeux luron avec... un oeil en moins. Après un accrochage de trop, Sheren a juste décidé d'ignorer le jeune Maxwell, tentant de retrouver un état moins sentimental et mauvais. Ceci dit, c'était sans compter Taokin qui, alors que Duo "disparaissait" (au sens sortait) de leur vie, décida de confier à son "grand ami Sheren" son terrible secret.

Et c'était aussi sans compter le fait que Sheren soit toujours foutrement niais. Il avait beau dire à ses yeux de ne pas suivre Duo, rien n'y faisait. Et Maxwell approchait rapidement d'un état absolument lamentable. Inquiétant même ! Sheren cru un instant que c'était de sa faute. Parce qu'il avait aimé Duo. Parce qu'il l'avait blessé. Parce qu'il lui avait peut-être brisé le coeur ! Et autres conneries d'amoureux transits. Persister à croire ça aurait abouti à nier sa logique. Celle qui lui rapella l'entretient trèèès intéressant qu'il avait eut, un jour, avec une certaine assistante sociale du nom de Nicolette...

Duo allait mal. Mais ça n'était pas de sa faute. Mais il était certain que la bonne femme le surveillait. Mais il causait toujours plus de dégats qu'il n'arrangeait les choses. Mais Shinji, un gars qu'il connaissait vaguement, s'était suicidé récemment. Et tous ces éléments firent que Sheren décida que, de son avis et pour le bien du monde entier, le mieux serait qu'il reste A PART et évite à tout prix de se mêler de quoi qu'ce soit. Ca ne le regardait pas, pinçement au coeur ou pas !

Et c'est ainsi que, pour ne plus songer à tout ça, Sheren se concentra sur une seule et unique personne : Taokin. Tao devint important. Brusquement, il fallait tout pour Tao. Brusquement, il était le seul à compter. Le seul à exister. Le seul à avoir besoin de lui.

Seulement Tao. Plus Duo. De quoi s'illusionner.

Comme pour rendre plus flou encore les évènements, c'est aussi dans la lignée que Sheren dû faire face à une étrange chose : la sorcellerie. En la personne de Rigone Arakins, son professeur de Théâtre, sorcier de son état. Contre son silence, Sheren demanda alors une chose simple et bête, hautement contraire à son comportement ordinaire, il demanda à ce que Rigone fasse tout pour que Taokin récupère son oeil, et ce grâce à la magie.

C'était sans compter la malchance légendaire de Sheren Blenk. A peine trois jours plus tard, Rigone Arakins fut viré de son poste... laissant à Sheren, comme seule indiquation, qu'il avait laissé l'adresse où le joindre chez le plus idiot des directeurs : Paul Charlotte Verbaud.

Et quelle adresse ! Un simple "Poudlard", écrit à l'encre sur un papier jauni. Merveilleux. La seule piste qu'ils trouvèrent fut un plan de Londres, caché dans un des tiroirs de l'ancien bureau d'Arakins.

Avec ça, et l'aide d'un Paul à fond dans leur enquête, Sheren et Tao s'envolèrent pour Londres un mois plus tard, un plan en main et un mot tourbillonant dans leurs esprits "Poudlard".

Viendra fatalement le moment où Sheren réalisera que Londres est une grande ville. Que Tao est toujours insupportable. Que Rigone s'est probablement foutu de lui. Que la magie, c'est pas rien. Que les examens passés et réussis, c'était pas non plus pour des noisettes. Qu'il va rater sa seconde année. Qu'il a pas avertit sa grand-mère. Que Paul ne le sauvera pas...

Oula, la galère ne fait que commencer...

Qualités / Défauts Caractère :
Sheren se plait à faire croire qu'il se moque de tout et de tout le monde. Il semble indépendant, jemenfoutiste et peu sociable. Peu lui importe, là encore, il s'accepte. C'est peut être la seule qualité du jeune homme : accepter les gens tels qu'ils sont. Sheren a honte de son passé, peur aussi, parfois, de devenir comme ses parents et de finir aussi misérablement qu'eux. Le jeune homme ne supporte plus les gens d'hopitaux, les voyant comme des hypocrites et s'est juré, une fois en âge de comprendre, de ne jamais laisser aucun médecin en paix. Charmant, n'est ce pas ? N'allez pas croire qu'il est méchant ou plein de rancoeur, c'est faux. Sheren ne se connait juste pas et, n'ayant aucun but, se focalise sur cette seule revanche. Le garçon ne sait pas comment être affectueux, il est parfois maladroit (notemment quand il s'agit d'aider les autres) et accorde une importance (presque maladive) à sa réputation. Il refuse d'être vu comme quelqu'un se sympathique et de niais; préférant de loin passer pour un sadique craint. En somme, Sheren est un tissu de sentiments contradictoires, un garçon un peu perdu qui, ne se connaissant pas vraiment, a toujours des réactions étranges.

Oh, il est aussi un peu lâche et occulte une partie de son passé. Celle avant le drame de sa famille. Et, maintenant, celle concernant un certain Sans nom.

Physique : Sheren avait des cheveux noirs et fins à l'origine. Mais ceux ci, après une énorme bêtise de sa defunte mère, sont devenus totalement gris. Il est plutôt fin, et d'une taille plutôt moyenne (voir petite en fait). Il paraît rapidement frêle, mais c'est une simple impression. Sheren sait se battre et se servir de ses poings, comme il sait aussi courire vite.

Ses rêves pour l'avenir : Sheren n'a pas réellement de rêves pour l'avenir. Il vise la paix et une vie rangée, loin de toute civilisation. Et loin des ennuis, surtout.

Cependant, dans l'immediat, Sheren a pour projet de retrouver Rigone Arakins pour rendre son oeil à Taokin.

Phrase/devise fétiche : Le reste on en reparlera...

Famille : Au risque de me répeter : Sheren est l'enfant unique de deux "hors la loi" qui ont étés lapidés. Il a une grand mère, une bonne vieille femme ayant eut pitié de lui, qui prends soin de son bien être.
Pour plus d'infos, c'est une grand mère joyeuse, farceuse, bougeoise, un peu tarée (aussi). Bref, la seule ayant une certaine autorité sur Mister Blenk fils.


Dernière édition par le Jeu 8 Nov - 15:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1161
Age : 37
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Sheren Blenk   Sam 20 Oct - 1:11

MDR.

Ceci dit, y en a qui doivent être perdus avec ta présentation. Parce que.. Même moi qui connait l'histoire, je trouve pas tout très clair. Hésite pas à faire une répsentation à rallonges pour l'histoire Wink

Ceci dit, en lisant en paralèle celle de Duo, on s'y retrouve à peu prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-poudlard.freeforumfree.com
 
Sheren Blenk
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 15 ans après :: Gestion :: Présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: