Poudlard, 15 ans après

Venez incarner un personnage de votre choix 15 ans après la mort de Voldemort
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Taokin Miharu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taokin Miharu
joue souvent
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 28
Année d'étude/Emploi : Moldu Taré
Age du personnage : 16/17 ans
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Taokin Miharu   Sam 20 Oct - 0:36

Nom(s): Miharu

Prénom(s) : Taokin

Année d'étude: 1ère [ S ] (Mais, vraiment, il s'en fout, Tao n'a pas prévu d'y revenir, dans l'immédiat)

Age : Bientôt 17 ans

Orientation sexuelle : Bisexuel. Il est même un peu Zoophile sur les bords...

Groupe Sanguin : O-

Tao est MOLDU. Il ignore visiblement TOUT de la magie et personne ne peut prévoir sa réaction face à un truc aussi énorme... Pour lui, Harry Potter, c'est sûrement un chanteur de Rock à découvrir, d'ailleurs, vous avez pas son dernier album ?

Histoire :

Il était une fois... oups, Pardon. Cette histoire n'ayant rien d'un conte de fée, nous la débuterons plus simplement. Au japon, dans un petit coin reculé du monde, naquit Akimi Miharu. Une année plus tard, un petit frère lui fut offert, menant la jeune fille à la joie et la prospérité. Non, vraiment, vous y croyez vous ? La famille Miharu ne vivait pas très bien, l'arrivée d'un premier enfant avait déjà été problématique. La naissance de son jeune frère, Taokin, n'avait rien de réjouissante pour cette famille appauvrie par la faillite de l'entreprise familiale. Recemment, les culottes Miha-Style s'étaient vu chuter dans le box office des ventes de lingerie, entraînant la déchéance des entreprises Miharu. Une plaie, une hécatombe, un desastre. Une ruine.

Les Miharu étaient sur la paille, c'était une réalité. Et avec deux bambins sur les bras, ils ne s'en sortiraient pas.

Pourtant, les jeunes parents ne désésperaient pas encore à cette époque. Prévoyants, ils comptaient juste limiter les dépenses et faire carburer leurs enfants avec ce qu'il y avait de moins cher sur les environs. Akimi, pour être épargnée, avait très tôt compris que les biberons étaient proscris. Son frère, lui, trop jeune pour comprendre les conséquences qu'à le riz en biberon sur l'organisme, ne se privait pas de la merveilleuse mixture. Plus tard, Akimi accusera cet aliment de tous les maux de son frère, jurant que son esprit déraillé venait de là et seulement de là.

Les deux enfants grandirent soudés mais à part, trop appauvris pour réussir à s'intégrer. Leur école se déroulait exclusivement sous la tutelle parentale. Maman apprenait la langue, Papa apprenait le calcul, Maman montrait la cuisine du riz, Papa montrait comment acheter du riz.

Si bien que 10 ans plus tard, Akimi et Tao comptaient parmis les plus brillants vagabonds des quartiers déchus. Surtout pour se procurer des aliments potables, pas chers, et fait à base de... *Assomage d'auteur qui sait même pas si y'a du riz au japon*

Akimi n'avait jamais eu d'amis, au contraire. Au fil des années, elles avait appris à se fermer aux autres et à se méfier, en toutes circonstances, des marchés frauduleux et des gens trop aimables pour être honnêtes. Sans réel but dans la vie, elle s'était mise dans la tête de protéger envers et contre tous son frère. Tao ne rechignait que rarement devant l'attention constante de sa soeur, heureux d'être la seule personne à qui elle tienne. Lui, à son contraire, restait joyeux et chaleureux et avait réussi à se faire des contacts et des connaissances à "l'exterieur de son cocon de boue". Car si Akimi restait peu sociable et aimable, elle ne souhaitait pour rien au monde que son frère voit la vie autrement que comme un conte de fée. Evidemment, certains evenements survenus quand la vigilance de la jeune fille s'était relâchée, hanteront Tao plusieurs années plus tard... mais le jeune homme reste toujours le rayon de soleil de la jeune fille, heureux et optimiste pour deux.

En fait, un peu trop heureux et optimiste peut être...
D'ailleurs, la protection forcée n'est pas seulement à l'origine de sa merveilleuse humeur. Tao est aussi devenu assez dérangé, aimant rire de ses propres blagues et se considérant comme son super meilleur ami....

Bref...

Les deux enfants ne savaient pas trop à quoi s'en tenir en ce qui concernait l'avenir. Pourtant, la chance tourna quand -par on ne sait quel moyen louche- les deux parents Miharu revinrent à la maison les poches pleines et un sourire niais accroché sur le visage.

Les deux enfants n'eurent pas le temps de comprendre que déjà, ils finissaient tous deux en pensionnat, une nouvelle garde robe en main.
Et Attention, pas n'importe quel pensionnat ! Nooooooon, un pensionat d'Art hyper réputé et tout.
Merci qui ?

"Promis Papa, on ne dira à personne que tu as... Oh, quel joli pensionnat, tu as vu Akimi, des gens !"
" Pourquoi tant de haine... Tao, attention, la marche ! Papa, maintenant que tu es plein aux as, tu pourras m'offrir une laisse...?"

***
Episode 2


Mais Akimi n'avait malheureusement JAMAIS pu bénéficier d'une laisse. Pourtant, avec un Taokin bondissant dans tous les sens, elle en aurait eu bien besoin. Quoi qu'il en soit, Taokin rencontra à Dali quelque chose proche de l'aventure. Il retrouva de vieilles connaissances... Duo Maxwell et Sheren Blenk.

Un fou furieux et un coincé du popotin.

Et croyez moi, avec ces deux là, Taokin ne POUVAIT pas s'ennuyer. Ils semblaient tout droit sortir d'une série télévisée étrange où les héros ont toujours de nouveaux trucs cools à faire. Taokin était d'ailleurs totalement fan de ces deux espèces de tarés.

Jusqu'à que l'un deux ne parte. Ce qui, avouons le, a rendu sa vie d'un coup moins palpitante. Parce qu'un Sheren, c'est cool, mais avec un Duo, c'est deux fois mieux. La seule chose que Tao pouvait trouver de bien au fait qu'il n'y ait plus de Duo, c'est qu'il finit par traîner plus qu'à son tour avec Sheren, s'en faisant presque un grand ami.
Et ça, ça cassait carrément tout son problème de solitude.

Quoi qu'il en soit, prêt à suivre Sheren n'importe où, Taokin ne se fit pas prier pour s'envoler vers l'Angleterre avec son merveilleux compagnon. Même si l'excuse "ma chemise préférée a été prise par Rigone" lui paraissait un peu légère. Et même si, logiquement, Taokin était censé faire sa seconde année à Dali, après une réussite hasardeuse aux examens (pas comme Sheren qui, lui, avait juste été brillant... cette grosse tête !).

D'ailleurs, Sheren avait dû oublier ce détail-ci, obsédé comme il l'était par sa chemise. Et le directeur Paul aussi...

Hum... qu'importe. Vive Londres. Vive l'aventure.

" Taaooooo, où tu pars comme ça ?! Avec ce décérébré qui s'prends pour Merlin en plus !"
Aurevoir Akimi...

.... Aurevoir école ...

Qualités / Défauts Caractère :
Tao est un jeune homme très très vif. Il nourrit une passion sans borne pour tout ce qui est chansons. C'est grâce à sa folie musicale qu'il peut sortir, à chaque moment, une petite chanson - toujours en accord avec la situation. Tao est un peu trop expansif, certes, il fait passer toutes les émotions qui le parcourent dans le but de les partager. Il adore sautiller ou montrer qu'il est joyeux, et éprouve parfois de grandes difficultés à retenir son débit de paroles. A côté de ça, il adore aussi sortir de ces petites phrases étranges totalement hors sujet, montrant par là qu'il ne se sent pas concerné par certaines conversations ou qu'il n'écoute pas. Tao a un caractère difficile à comprendre, en général. Devant cet être sautillant, personne ne peut dire ce qu'il pourrait se passer. Il monte toujours des plans complètements fous et aime beaucoup trop facilement les gens, leur accordant une confiance démesurée. Il voit du bon en tout le monde et ne sens jamais particulièrement menacé. A vrai dire, si vous l'agressiez avec un couteau, Tao serait du genre à chercher frénétiquement le saucisson à couper. Il est un danger pour lui même, comme pour les autres

Plus clairement, il est difficile de définir le personnage. Il n'est pas tout le temps joyeux, mais essait de voir la vie en rose, trop habitué à l'obscurité dans laquelle le monde se plonge - parfois. Autre point à soulever, il voue une admiration sans borne à sa soeur et trouve totalement normale son attention permanante. Il ne s'en rends pas réellement compte, mais sans elle, le jeune Tao aurait déjà terminé en prison pour vol où chez les cas désespérés pour "Bouffonerie répétitive".

Physique : Comme sa soeur, Tao a les cheveux noirs (partant souvent n'importe comment). Il a de grand yeux vert délavé, virant parfois aux gris et une frimousse de rigolo. Il s'habille généralement de costumes en tout genre, passant de la résille, aux ceinturons de mousquetaire. Effeminé et élancé, il vaut bien son surnom "Sauterelle". Autre point, le jeune homme cache souvent son oeil gauche sous un bout de tissu, faisant croire que c'est une tendance mode qui lui donne du style.

Ses rêves pour l'avenir : Tao n'a pas spécialement de rêve à lui. Il en a, en revanche, tout un tas pour les autres. Il rêve de bonheur, et d'un monde tout en rose.

Phrase/devise fétiche : Tu veux un câlin ?

Famille : Un papa et une maman qui sont supers gentils. Et qui, jusqu'à présent, étaient aussi super pauvres. A côté de ça, une soeur, Akimi, à qui il voue un culte. Si le nom d'Akimi ne revient pas quinze fois dans une conversation, c'est que Tao n'est vraiment pas en forme. Akimi est la prunelle de ses yeux, cette fade adolescente qui sert de bouclier à tous moment. Tao ne vit bien que parce que sa soeur le protège.

Contacts :

Duo Maxwell : Taokin est en admiration totale devant Duo, voilà la vérité. Il vous le dira lui même : "Duo, franchement, il a trop la classe !". Et puis, il est aussi trèès amusant, surtout en présence d'un certain méchant garçon aux cheveux gris. Taokin a, en vérité, beaucoup d'affection pour Duo, mais une véritable affection, hein, pas de celle qu'il offre sans concession au premier venu. Duo c'est une partie de son passé. Et puis, c'est grâce à lui que Tao a pu lapider Malot, un truand qui a éliminé la famille de Remy... um, ou un truc du genre...

Sheren Blenk : Sa victime favorite. Le gars qu'il colle, qu'il ennui, qu'il torture mentalement. Bref... Un garçon "cool" mais "coincé" que Tao adore enquiquiner et qui fait partie intégrante de sa petite vie de joyeux luron.

Les autres, il ne s'en souvient plus, il les a beaucoup aimé, mais, comme toujours...

[Je comblerais tout ça...]


Dernière édition par le Jeu 8 Nov - 0:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1161
Age : 37
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Taokin Miharu   Sam 20 Oct - 1:16

Transfère à Nishi Wink

Dans ton hsitoire, t'as rien développé de la rue et de Sheren et Duo à ce moment la. Bon on recoupe avec Duo.

Et pour l'histoire Dali, à réviser par rapport à ce que Duo a déjà fait.

SINON, j'ai adoré la lire. On se marre bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-poudlard.freeforumfree.com
 
Taokin Miharu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deux ennemis sur un bâteau, Hia Hia Oh ! [PV N.Miharu]
» Rokuhara Miharu - "And if tomorrow my heart will stop ?"
» Don't be scared | jaxson & miharu
» Ayou Miharu (en rédaction)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 15 ans après :: Gestion :: Présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: